Fourmis ? Nous avons une solution permanente - contactez-nous : 1 888 880-0477

Les guêpes, de redoutables prédatrices !

Les guêpes sont des insectes sociaux se déclinant en quelque 500 espèces au Canada. Néanmoins, celles que vous risquez d’apercevoir le plus souvent, près de vos résidences et commerces, sont la guêpe jaune, la guêpe germanique, la guêpe maçonne et le frelon.

À quoi ressemble la guêpe ?

Contrairement à l’abeille, la guêpe ne possède pas de poils sur son corps. Elle est aussi plus longue et de forme plus fine que l’abeille. Le corps de la guêpe se divise en trois parties, soit la tête, le thorax (très mince) et l’abdomen.

Autre particularité de la guêpe : la femelle est munie d’un aiguillon appelé ovipositeur qui lui sert principalement à pondre des œufs. Au fil des ans, celui-ci s’est métamorphosé en dard et sert également à piquer ses prédateurs lorsqu’elle se sent attaquée. Contrairement à l’abeille, la guêpe peut piquer plusieurs fois sa proie sans perdre son aiguillon ni mourir. C’est l’une des raisons pour lesquelles cela fait d’elle un insecte redoutable dont il faut se tenir loin !

Guêpe du Québec

exterminateur-guepes

Abeille

exterminateur-abeille

Frelon

exterminateur-frelon

À quoi ressemble un nid ?

Contrairement aux fourmis charpentière qui peuvent être visible toute l'année, les guêpes, sont surtout visibles pendant l’été et le début de l’automne. C'est particulièrement le cas des reines et des reines fécondées, car ce sont les seules espèces qui peuvent survivre à l’hiver, et qui sortent de leur hibernation pour chercher un endroit afin construire leur nid. La plupart des nids de guêpes sont soit suspendus ou encore construits dans la terre.

Les nids de guêpes sont construits de papier mâché par les insectes eux-mêmes à partir de matières végétales qu’ils récoltent un peu partout. Une fois terminé, le nid ressemble à une grosse boule de papier mâché de couleur gris pâle.

nid-de-guepe-branche

Les trois formes de nids les plus communs au Québec

On distingue principalement trois formes de nids de guêpes au Québec :

  • les nids aériens
  • les nids en forme de parasol
  • les nids souterrains

Tandis que les nids aériens sont les plus populaires (ce sont eux qui ressemblent à de grosses boules de papier mâché) et peuvent contenir jusqu’à 8000 individus, les nids en forme de parasol ressemblent à des petites ruches d’abeilles, qui, souvent, ne dépassent pas la taille d’une main. Suspendus au mur à l’aide d’un pédoncule, ils ne possèdent pas d’enveloppe, seulement des trous qui peuvent contenir jusqu’à 200 individus.

Les nids souterrains, pour leur part, sont construits dans le sol, dans des cavités existantes ou des terriers abandonnés par les guêpes germaniques et sont repérables grâce à leur trou qui fait office d’entrée du nid, semblable à un gigantesque trou de nid de fourmis. En général, on compte une seule entrée par nid de guêpes souterrain.

Les guêpes peuvent également construire un nid en papier mâché dans le sol. Celui-ci est semblable à ceux que l’on retrouve suspendus aux corniches des maisons ou encore sous les gouttières, sauf qu’il se trouve dans la terre.

Comprendre le mode de vie des guêpes pour mieux intervenir

Le mode de vie de la guêpe ressemble à celui des abeilles, c’est-à-dire qu’elle vit en colonie. Au printemps, la reine sort d’hibernation pour construire un nid, un seul par colonie. Une fois la construction de l’habitat terminé, la reine commence à pondre ses œufs dans les rayons et les alvéoles prévus à cet effet.

La métamorphose des nouvelles larves comprend quatre étapes, qui durent environ six semaines. Après avoir passé le stade de larve, l’insecte en devenir se transforme en pupe et ensuite en ouvrière. Une fois l’ouvrière rendue à maturité, elle s’occupe des autres larves pendant que la reine continue sa ponte d’œufs.

C’est à la fin de la saison estivale que les populations de guêpes atteignent leur nombre d’espèces maximum. Ainsi, plus la saison avance, plus les nids sont peuplés et difficiles à détruire sans aide professionnelle. Vers la fin de l’été, les guêpes produisent une génération de mâles ainsi que de femelles reproductrices. Ce sont ces dernières qui deviendront les futures reines. Les ouvrières ne peuvent pas se reproduire; elles ont essentiellement pour fonction d’alimenter la colonie. Peu de temps après avoir fécondé la femelle, le mâle meurt.

À la fin de la saison estivale, les ouvrières meurent tandis que les reines et les femelles fécondées se mettent à hiberner dans des endroits protégés, tels que des bâtisses, sous des écorces ou encore dans leur ancien nid. Une fois le printemps arrivé, le cycle de vie des guêpes recommence et d’autres nids sont construits. Les guêpes sont principalement actives de jour et se nourrissent de nectar de plantes, d’insectes nuisibles et d’aliments sucrés.

Les dangers potentiels occasionnés par les guêpes

Bien qu’utiles dans la nature, notamment pour la pollinisation, les guêpes représentent un danger potentiel pour l’humain, en raison des piqures qu’elles peuvent infliger, particulièrement lorsqu’elles attaquent en grand nombre. Qui plus est, certaines personnes, qui ont développé des réactions allergiques au venin des guêpes, peuvent mourir après avoir été piquées. Pour cette raison, la guêpe est considérée comme un insecte nuisible, surtout lorsqu'un nid se situe près de chez vous.

4 choses à ne pas faire en présence d’un nid de guêpes

Donner un coup pour essayer de le détruire ou encore le secouer ; les guêpes risquent de se sentir menacées et seront tentées d’attaquer en quelques secondes.
Monter sur une échelle pour détruire le nid ; si un essaim s'approche de vous, vous risquez fort bien de tomber et de subir de graves blessures.
Tenter de le détruire vous-même; spécialement lorsque le nid est dans un endroit clos, tel qu'un grenier. Il est de loin préférable de confier la tâche à un exterminateur qui pourra enfiler une combinaison de protection.
S’en approcher de trop près ou encore rester à proximité d’un nid ; si vous en voyez un, il est préférable de vous en éloigner rapidement et le plus doucement possible.

En quoi l’intervention d’un expert en gestion parasitaire est-elle nécessaire ?

Munis d’équipement spécial, les exterminateurs professionnels ne courent aucun danger de se faire piquer, contrairement à vous. De plus, ils sont aptes à repérer rapidement les nids et à vous en débarrasser en quelques minutes grâce à des produits et des techniques efficaces et sécuritaires.

En fonction du type de nid et de l’endroit où il se trouve chez vous, l’exterminateur professionnel utilisera différents types de produits. Dans tous les cas, l’exterminateur représente une manière rapide et sécuritaire de vous débarrasser des nids de guêpes, que ceux-ci soient dans votre cour ou jardin ou encore sous votre toit, dans vos murs ou dans votre grenier.